vendredi 18 novembre 2011

Full Tilt Poker: la lumière au bout du tunnel


Le célèbre logo de FTP.
 Pendant des années, FTP a été la deuxième plus grande salle de poker sur internet au monde.

Des nouvelles récentes redonnent espoir aux joueurs qui ont perdu leur argent sur Full Tilt Poker.

Ainsi que je l'ai écrit dans mon billet du 22 septembre 2011, Full Tilt Poker (FTP), l'une des trois compagnies de jeu en ligne ciblées le printemps dernier par le Département de la Justice Américain (DOJ), se trouve dans des difficultés énormes, difficultés causées en partie par l'incompétence ou la malhonnêteté de ses dirigeants. Au début de l'été dernier  FTP avait dû suspendre ses opérations et la Alderney Gambling Control Commission lui retirait sa licence pour opérer un site de poker online.

 Depuis que le site de poker a cessé ses activités, les joueurs ne peuvent plus ni jouer, ni accéder à leur compte, ni retirer leurs fonds. Plus grave encore, tout porte à croire que FTP ne possède  même pas l'argent pour payer les amateurs de poker qui sont ses clients. Les observateurs estiment que la compagnie doit environ 300 millions de dollars à ses joueurs... en plus des amendes exigées par le Département de la Justice.

 Laurent Tapie, fils de l'homme d'affaires Bernard Tapie et pdg du groupe Bernard Tapie.


 Pour beaucoup de joueurs ayant la majorité ou la totalité de leur bankroll (leur capital de jeu) sur Full Tilt Poker, il s'agit d'une catastrophe majeure. Récupéreront-ils leur argent un jour? Plusieurs ne l'espéraient même plus. Or aujourd'hui une excellente nouvelle vient redonner espoir. Nous apprenons en effet qu'un accord a été conclu entre le groupe Bernard Tapie, dirigé par  Laurent Tapie, le fils du célèbre homme d'affaires français, et le Département de la Justice Américain.

 Selon cet accord, le DOJ revendrait les actifs de FTP au groupe d'investisseurs français contre une somme de $80 millions de dollars. Le DOJ s'occuperait de payer les fonds dus aux joueurs des Etats-Unis et Laurent Tapie et son groupe régleraient les joueurs internationaux. Le seul hic, c'est que le gouvernement américain et le DOJ ne sont pas encore actuellement propriétaires des actifs de FTP. Mais ils le deviendraient en échange d'un abandon de certaines poursuites contre le site de poker. Cet accord doit être approuvé par les actionnaires de Full Tilt mais des sources internes bien informées estiment qu'il devrait être entériné.

J'espère que cet accord sera finalisé et que tous les joueurs pourront récupérer leur argent.  Bonne chance à tous ceux qui ont des fonds gelés chez FTP! Vous pouvez lire quelques détails additionnels sur le site de Poker News France.



Edit 24 avril 2012:

 Le Groupe Bernard Tapie, vient d'annoncer officiellement via un communiqué publié sur le site PokerListings.com, l'échec de son plan de rachat de FTP, échec qu'il attribue à deux causes: l'impossibilité de s'entendre avec le DOJ américain sur le remboursement des joueurs et les complications légales résultant du fait que la majorité des avoirs de FTP ne sont pas sous juridiction américaine.

Mais d'autre rumeurs suggèrent que tout n'est pas perdu pour les joueurs de FTP puisque Poker Stars, le leader mondial du poker en ligne, voudrait racheter son ancien compétiteur et serait prêt à rembourser les joueurs lésés.


Edit 2 juillet 2012:

Je viens d'apprendre à l'instant que Ray Bitar, le Président de FTP, vient de se rendre aux autorités américaines. Il est accusé, entre autres choses, d'avoir violé la loi américaine UIGEA et d'avoir mené son entreprise comme une chaîne de Ponzi, en payant les retraits des joueurs avec les dépôts des nouveaux venus.

Mais la bonne nouvelle pour les amateurs de poker ayant des fonds gelés sur FTP, c'est que dans un courriel interne envoyé à ses employés de Dublin, Ray Bitar fait clairement référence à une transaction prochaine avec Poker Stars qui aurait pour conséquence de permettre le remboursement des joueurs.  Je traduis ici librement de l'anglais ce courriel de Bitar diffusé sur le forum de poker TwoPlusTwo ce matin:


À tous les employés de Dublin,

À présent, vous savez probablement que je suis revenu aux États-Unis pour faire face aux accusations civiles et pénales qui sont en cours contre moi à New York. Nous avons tous travaillé très fort au cours des 15 derniers mois afin de préserver les actifs de Full Tilt et son potentiel afin de permettre le remboursement de tous les joueurs, ce qui continue à être notre priorité absolue. Il est plus important que jamais que nous fassions tout ce qui est en notre possible pour que cela se produise et, espérons-le ,notre accord avec PokerStars rendra bientôt notre objectif une réalité. Mon retour aux États-Unis fait partie de ce processus.

Je suis particulièrement reconnaissant à vous tous ici à Dublin pour votre travail, votre patience et votre compréhension pendant cette période difficile. Je crois que votre travail acharné et votre dévouement ne doivent pas être ignorés, et nous avons pris des dispositions pour que PokerStars puisse garantir tous les salaires de juillet. Vous devriez donc n'avoir aucun souci de venir travailler pendant cette période. Après cela, nous nous attendons à ce que vos contrats de travail soient pris en charge par l'acheteur des actifs de l'entreprise.

Pour ceux qui ont besoin de me contacter, je m'attends à continuer à être disponible par courriel et par téléphone à partir de lundi soir, heure de New York.

Merci encore à tous.

Cordialement,

Raymond J Bitar
      _____


Et voici ce que le magazine financier américain Forbes raconte à propos de l'arrestation de Bitar.
_____

Conclusion? Je crois que le titre de ce billet, FULL TILT POKER:  LA LUMIÈRE AU BOUT DU TUNNEL?, va devenir une réalité  pour les joueurs d'ici quelques mois. Et que Poker Stars s'affirmera encore davantage comme le Microsoft du Poker en ligne, c'est à dire une entreprise jouissant d'un quasi-monopole.
______

Edit 31 juillet 2012


Full Tilt Poker va réouvrir!

Voici, en anglais, l'annonce officielle faite par l'acheteur de FTP soit le site Poker Stars:


Thumbnail image for corporate_blog_thumb.pngToday's announcement of our settlement with the U.S. Department of Justice (DOJ) closes one chapter in our corporate history and opens another.
We have admitted to no wrong-doing with regard to our past U.S. operations and can now focus all of our energy and resources on advancing our global business, which now includes operating Full Tilt Poker. You can find details of the announcement at our PokerStars press center.
We plan to re-open the Full Tilt site and, most importantly, we will make available all funds for players outside the U.S. within 90 days of the formal close of the deal, which will occur in the next seven days. The money paid to the US Government will in part be used to reimburse former Full Tilt Poker customers in the United States, through a remission process to be administered by the Department of Justice.
Paying back Full Tilt players was a key component in our agreement to acquire the assets. This is not only important to the individual players who have had their bankrolls tied up for more than a year, but it's also vital to re-building trust in online poker and instilling confidence in the global poker economy.
It's too early to begin disclosing many details about our strategic plans for Full Tilt, but our first order of business is to re-open the site, pay back all of the players and begin rebuilding Full Tilt's reputation. Going forward, we will operate Full Tilt as a separate brand, giving players another leading and trusted platform to enjoy the game. The re-launched Full Tilt site will bring back the innovative features, the authentic poker and the cutting-edge software that made it so popular with millions of players worldwide.
Getting the site up-and-running and paying back players is a complex challenge involving technical, practical and logistical hurdles affecting millions of player accounts. We're confident we can work through the challenges and our track record as a responsible and responsive company will hopefully bring some comfort to the players that have waited so long for resolution. We ask for just a bit more time and patience as we sort through the details.
One final word about the future U.S. market. Our settlement acknowledges that both PokerStars and Full Tilt are eligible to apply for a license in the U.S. to offer real money poker when states or the federal government offer such an opportunity. We look forward to this opportunity and are confident that we bring tremendous value, regulatory experience, market credibility and financial integrity to the marketplace.
We're optimistic about the future and we look forward to sharing the next chapters in our history with you.



Wow voilà une bonne nouvelle que je commençais à ne plus espérer!




Edit du 22 sept 2012:

Alors que tout le monde attend la réouverture imminente de Full Tilt Poker (les rumeurs courent que cela pourrait se produire en octobre), Andy Bloch, un  ancien joueur vedette de FTP et un des actionnaires de la compagnie, fait un retour sur ce qui s'est passé au cours des deux dernières années et accuse l'ancien PDG, Ray Bitar, d'être le responsable numéro un des déboires de l'organisation.






___


Aucun commentaire: